La filtration dans les climatiseurs

Avec une moyenne de 22 heures passées dans des lieux clos chaque jour, la qualité de l’air intérieur concerne chacun. A l’heure actuelle, la climatisation ne propose pas seulement le maintien d’une température de confort, elle agit aussi directement sur l’humidité, les odeurs et la présence d’acariens ou de moisissures. En effet, l’air conditionné contribue largement à assainir l’air intérieur et participe ainsi à la préservation de la santé des occupants.

La nécessité d'une filtration qualitative

La filtration est tout d’abord un enjeu de santé public ; en effet, l’air vicié des bâtiments contient généralement une quantité importante de polluants responsables de maladies respiratoires, comme des champignons et bactéries allergogènes, des fibres, de la fumée provenant du tabac ou encore du monoxyde de carbone.
La filtration trouve aussi sa place dans le milieu industriel (dans les groupes pharmaceutiques ou agroalimentaires), où de simples poussières peuvent avoir de graves conséquences sur le processus de fabrication : malfaçons ou dysfonctionnements au niveau des appareils ou des produits. De plus, l’air vicié des centrales nucléaires par exemple, doit faire l’objet d’une filtration de précision, contrôlant entièrement le traitement des particules dangereuses.
Par ailleurs, dans les systèmes de conditionnement de l’air, la filtration représente une des phases majeures du procédé. Elle permet le bon fonctionnement des éléments en évitant l’encrassement et l’empoussièrement de ces derniers (par exemple, une batterie encrassée a un coefficient d’échange moindre) ; elle freine aussi la prolifération de germes, bactéries, virus, ou moisissures. Après, la filtration minimise le risque d’incendie, intensifié par le dépôt de poussières.
Le choix du type de filtre dépend des conditions particulières exigées en terme de propreté de l’air, des caractéristiques du bâtiment ainsi que des coûts engendrés. La filtration a pour objectif de capter les particules nuisibles et protéger les composants de l’appareil pour maintenir son fonctionnement.

Les différents types de filtres

filtration split climatisation

Les climatisations contiennent généralement 3 à 4 types de filtres différents :

  • Un filtre classique, aussi nommé pré-filtre ou filtre écran, qui est chargé d’arrêter et d’emprisonner les plus grosses particules de poussières, poils d’animaux et d’impuretés, grâce à la catéchine qu’il contient.
  • Un filtre à charbon actif nano-photocatalytique, qui est essentiel pour neutraliser, absorber et éliminer les mauvaises odeurs et fumées de tabac ou de cuisine.
  • Un filtre électrostatique actif (ESF), aussi appelé 3M™ HAF, a été étudié pour piéger les poussières fines, particules de pollen, acariens, grâce à ses plaques polarisées qui attirent les particules chargées électriquement.
  • Parfois, la climatisation dispose d’un filtre intermédiaire, recouvert de produit bactéricide ou germicide.

Il faut noter que certains constructeurs ont pris parti pour l’innovation, et ont opté pour des filtres spécifiques, ayant chacun des composés actifs différents et donc diverses actions. Par exemple, Toshiba a équipé sa console murale Flexi Digital Inverter d’une alliance de filtres : Zéolite [désodorisant], Sasa [antibactérien], Bio-Enzyme [antivirus], et Ginko [anti-allergène]. Toshiba et Mitsubishi, ont aussi disposé un filtre Plasma sur certains de leurs modèles ; celui-ci est chargé d’ions qui adhèrent aux particules volatiles, les attirent, et les transforment en sous produits inoffensifs grâce à de petites quantités d’ozone.

D’autres types de filtres, adaptés à des usages plus intensifs sont utilisés : média de verre, polyester sur cadre métal ou association d’un filtre cousu et de filtres à poches, multipliant ainsi leur surface de filtration frontale par 20.
Les salles blanches, dites « propres », du type laboratoires et salles opératoires, sont des pièces dont la concentration particulaire est surveillée ; des filtres absolus sont chargés de neutraliser les particules microscopiques. D’autres paramètres comme la température, l’hygrométrie et la pression, sont maintenus précisément.

L'entretien des filtres

filtration panasonic

Le filtre marque une résistance au passage de l’air, induisant ainsi son encrassage dans le temps. Le colmatage du filtre augmente sa perte de charge, c'est-à-dire que le débit d’air traversant le filtre est diminué. Si l’étanchéité est mal réalisée et que la climatisation n’est pas entretenue correctement, l’air non filtré peut noircir les bouches d’aspiration.
La durée de vie d’un filtre est définie par sa perte de charge maximum, il s’agit de la limite à partir de laquelle les performances ne sont plus garanties par le fabricant. Au moment de la maintenance, il est intéressant de comparer le coût du filtre et le coût de la consommation énergétique de l’appareil, augmentée lorsque le filtre est encrassé (jusqu’à 30% de plus).

Selon la fréquence et les conditions d’utilisation de la climatisation, les fabricants donnent des indications concernant la fréquence d’entretien des principaux filtres :

  • Généralement, il est préconisé que le filtre écran soit nettoyé une fois par semaine, avec un aspirateur, ou de l’eau tiède sans produit.
  • Au contraire, le filtre à charbon actif ne doit pas être en contact avec l’eau, il est conseillé d’utiliser un aspirateur. Il est nécessaire de le remplacer lorsqu’il n’élimine plus les mauvaises odeurs.
  • Finalement, il est conseillé de changer de filtre électrostatique 3 à 4 fois par an, ou lorsque sa couleur devient grise.

Les ingénieurs des plus grands fabricants de climatisation attachent de plus en plus d’importance à une filtration efficace. Ils communiquent plus largement sur leurs innovations, et une filtration performante devient un réel argument commercial.

Retour à l'accueil

Articles complémentaires:  entretien climatisation, la qualité de l'air